Chronique de la semaine n°15 / Chronique of week n°15 : La mémoire, un combat, un fardeau / Memory, a fight, a burden

Cette semaine, l’équipe du Bulli Tour Europa vous emmène en Pologne à la rencontre des voisins d’Auschwitz, les habitants d’Oswiecim. Retour également sur les vestiges du patrimoine juif à Lviv, que ses gardiens tentent de faire revivre.

Klaudia voudrait passer sa vie à Oswiecim, et se voit même y vieillir tant elle aime sa ville natale.

Klaudia Domzal nous guide à travers Oswiecim, une ville de province agréable à vivre.

« Oswiecim », ce nom ne vous dit peut être rien et pourtant en allemand ce toponyme se traduit par le nom hautement symbolique d’ « Auschwitz ». Haut-lieu de mémoire pour des millions d’Européens, qui y commémorent la Shoah, la ville Oswiecim vit à l’ombre du camp nazi. Ses habitants, dont les maisons ne se situent parfois qu’à quelques centaines de mètres du camp, ont parfois du mal à aborder le sujet. Klaudia Domzal veut montrer que la ville qui l’a vu naître est aussi une cité agréable avec ses cafés, ses bars, son université et sa bibliothèque. Elle cherche avec plusieurs habitants à donner un autre visage à cette petite ville de province.

Lviv-vue

Lviv, ville au cœur de l’Europe, d’abord austro-hongroise, puis polonaise et enfin ukrainienne, abritait une grande communauté juive avant 1942.

Cette semaine, nous revenons également sur Lviv, une ville de l’Ouest ukrainien, particulièrement européenne, qui a abrité une communauté juive importante et qui comptait pas moins d’une quarantaine de synagogues. Entre 1942 et 1944, les Nazis ont décimé la population juive et les Soviétiques ont pris soin de balayer les derniers vestiges de cette communauté. Aujourd’hui, une centaine de familles se font les héritiers de ce patrimoine, tant matériel que culturel, et tentent de le préserver de l’oubli. Une démarche difficile dans un pays qui porte un regard neuf sur son passé depuis la chute de l’URSS. Une réécriture ukrainienne de l’Histoire est en marche, suscitant une certaine concurrence des mémoires, notamment entre l’Holocauste et l’Holodomor, le génocide ukrainien de 1932 et 1933 lors des grandes famines soviétiques.

reportage dans la ville d'Oswiecim et dans l'ancien camp d'Auschwitz, en Pologne

Le Bulli, après son périple polonais sur les traces du judaïsme, prend la route de la Biélorussie.

Le compteur a dépassé les 11 000 km ! Un moment pour Claire et Baptiste de dresser un court bilan de leur périple avant de se diriger vers la Biélorussie à bord de leur fidèle combi VW.

 

Chronique of week n°15: memory, a fight, a burden

 

This week, the crew of the Bulli Tour Europa takes you to Poland, to meet with the neighbours of Auschwitz, the inhabitants of Oswiecim. Our reporters also explored Lviv and discovered the legacy of this Jewish city, whose keepers are trying to give it new life.

 

Klaudia voudrait passer sa vie à Oswiecim, et se voit même y vieillir tant elle aime sa ville natale.

Klaudia Domzal guides us through Oswiecim, a nice provincial city where life is pleasant.

« Oswiecim », this name probably does not ring a bell, yet this toponym is translated by the highly symbolic name of « Auschwitz ». A very important place of memories for millions of Europeans, who commemorate the Holocaust there, the city of Oswiecim lives in the shadow of the Nazi camp. Its inhabitants, whose houses are sometimes just a hundred meters from the camp, are sometimes ill at ease when they have to talk about it. Klaudia Domzal wants to show that the city where she was born is also a nice city, with its bars, its cafés, its university and its library. With other inhabitants she is trying to give a new face to this small provincial city.

Lviv-vue

Lviv, a city in the heart of Europe, first belonged to the Austro-Hungarian empire, then it became part of Poland and now it is part of to Ukraine, a big Jewish community used to live there before 1942.

This week, we also talk about Lviv, a city in western Ukraine, particularly European, where a lot of Jews used to live and where there were more than forty synagogues. Between 1942 and 1944, Nazis killed most of the Jewish population and Soviets did their best to eradicate the last remainders of this community. Today, about a hundred families are the heirs of this legacy, as much material as cultural, and they try to prevent it from being forgotten. Their attempt is difficult because this country has taken a new look at itself since the fall of the Soviet Bloc. A rewriting of the Ukrainian history has been started, it is fuelling a rivalry between different memories, notably between the Holocaust and the Holodomor, the Ukrainian genocide that took place from 1932 to 1933 during the great Soviet famines.

reportage dans la ville d'Oswiecim et dans l'ancien camp d'Auschwitz, en Pologne

The Bulli, after its Polish adventure on the footsteps of Judaism, follows the road leading to Bielorussia.

The odometer displays over 11,000 kilometres ! It is the right time for Claire and Baptiste to take stock of their journey before driving to Bielorussia aboard their faithful VW Bulli.

sept 1 2014

Mots-clés : , , , , , , , , , ,

LAISSER UN COMMENTAIRE
standardPostTransition
Perhaps the network unstable, please click refresh page.