« Pendant le siège de Sarajevo, la culture, c’était la résistance de l’âme »

 

Le général Divjak fut formé à l'armée yougoslave de Belgrade. Serbe d'origine, il se battit au côté des Sarajéviens pendant le siège de 1992 à 1995.

Le général Divjak fut formé à l’armée yougoslave de Belgrade. Serbe d’origine, il se battit au côté des Sarajéviens pendant le siège de 1992 à 1995.

Jovan Divjak est un héros à Sarajevo : c’est le général d’origine serbe qui se battit aux côtés des habitants. Entre 1992 et 1995, il a défendu la ville aux côtés des combattants, et s’est aussi engagé auprès des civils, en organisant des concerts, des expositions ou des pièces de théâtre. Il revient sur toute cette « résistance de l’âme ».

juin 18 2014

Mots-clés : , , , ,

1 COMMENT
  1. Extraordinaire mensch qui défend « l’école et la culture » au coeur de la guerre.
    Quelle douceur de la voix.
    Quelle émotion de l’entendre témoigner en français.
    Bonne persévérance.
    G et A

    06-20-2014, 11:02 Reply
LAISSER UN COMMENTAIRE
standardPostTransition
Perhaps the network unstable, please click refresh page.